Aller au contenu

Un marché en constante évolution

Han Xiong, patiente dialysée, en train de pratiquer le tai-chi
Une activité physique régulière ne sert pas uniquement à tonifier le corps. D'après Han Xiong, c'est une véritable source de joie et d'énergie.

Le traitement de dialyse en Chine

Han Xiong se souvient encore du jour où ses médecins lui ont annoncé qu'elle devrait suivre un traitement de dialyse pour le restant de ses jours. « Il s'agit d'un moment marquant pour un patient, et je n'ai pas fait exception », admet cette professeure d'anglais originaire d'Ürümqi. « Au début, j'ai eu l'impression que le ciel m'était tombé sur la tête. Mais j'ai la chance de vivre à une époque où la Chine s'ouvre progressivement et où de plus en plus de frais sont pris en charge par le système de santé.

Aujourd'hui, je suis ravie de pouvoir dire que je vais bien. J'ai pris l'habitude de devoir me rendre au centre tous les lundis, mercredis et vendredis, et je suis bien décidée à profiter pleinement de la vie. » Pour Han Xiong, cela passe par une pratique quotidienne du tai-chi, l'apprentissage de nouvelles chorégraphies ou les sorties shopping avec ses amis. En somme, être une personne et non une patiente.

Grande Muraille de Chine

Sensibilisation à l'insuffisance rénale en Chine

Han Xiong est montée sur scène à l'occasion du marathon de la Grande Muraille de Chine de 2018 pour parler de son expérience, de l'insuffisance rénale, des mutations en Chine et des opportunités qui en découlent. Elle souhaitait attirer l'attention de son auditoire. Non pas sur elle, mais sur la cause qu'elle défend.

C'est également l'ambition de Harry de Wit, membre du conseil d'administration de Fresenius Medical Care pour la région Asie-Pacifique. « Nous souhaitons que les patients du monde entier aient tous le même accès au meilleur traitement possible. En Chine, une telle entreprise passe avant tout par la sensibilisation. La sensibilisation est inhérente au progrès. »

Campagne « Back to the Wall » en Chine
Campagne pour la santé rénale « Back to the Wall » : David Gier et Andrew Stuart se sont mis au défi de parcourir la Grande Muraille de Chine fin mars 2018.

Augmentation du nombre de patients atteints d'insuffisance rénale

« Pour une entreprise très développée telle que Fresenius Medical Care, l'amélioration des produits est généralement synonyme d'opportunités exceptionnelles », explique Harry de Wit. « En Chine, la situation est quelque peu différente. La demande augmente sur tous les plans : des infrastructures locales à la fourniture des meilleurs soins possibles aux patients, même dans les zones les plus reculées, en passant par la flexibilité des produits et services malgré une demande toujours croissante. » Rappelons que le nombre de patients atteints d'insuffisance rénale chronique connaît une hausse particulièrement rapide de plus de 10 % par an en Chine, soit bien plus que les autres pays asiatiques. « Au cours des dix dernières années, la Chine a sans doute davantage progressé en matière de dialyse que tous les autres pays combinés. Cette observation, ainsi que l'augmentation constante de la classe moyenne, nous encouragent à aborder l'avenir sereinement. Nous tirons parti de la demande croissante des populations envers les systèmes de santé nationaux. Par ailleurs, de plus en plus de personnes souhaitent désormais avoir accès à de meilleurs soins et ont les moyens d'y parvenir. »

Lorsque David Grier et Andrew Stuart, deux athlètes de fond sud-africains, ont décidé de parcourir les 4 200 kilomètres de la Grande Muraille de Chine, Fresenius Medical Care a décidé de rejoindre l'aventure. Le moment était idéal pour sensibiliser la population à la question de la santé rénale sur plusieurs semaines. Et l'initiative s'est avérée payante : l'événement a rapidement pris une ampleur nationale et a rassemblé plus de 300 millions de personnes, principalement grâce aux réseaux sociaux. 

Tout au long de l'aventure, les deux athlètes se sont rendus dans plusieurs cliniques, à la rencontre de patients en cours de traitement. Ils ont également contribué à promouvoir des courses locales sur des distances plus courtes afin de mobiliser les gens aux quatre coins du pays. « Un peu avant la fin du marathon, ils m'ont demandé si je souhaitais les accompagner pendant la dernière heure. C'était un véritable honneur », se souvient Harry de Wit. « Cette course véhicule un message positif. Et les Chinois aiment ce genre d'histoires. C'est pour cela que nous sommes parvenus à toucher autant de personnes. »

Population chinoise à Shanghai

Des capacités restreintes en dehors des grandes villes

En Chine, seuls quelques patients atteints d'insuffisance rénale peuvent actuellement bénéficier d'un traitement. « Seulement 45 % des personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique sont actuellement prises en charge. Cette situation ne s'explique pas uniquement par une pénurie de médecins et d'infirmiers, mais également par le prix élevé des produits et services proposés », révèle Harry de Wit. Les possibilités de traitement sont limitées en dehors des grandes villes.

Fresenius Medical Care a donc décidé d'investir dans les villes de niveaux 2 et 3, c'est-à-dire les grandes villes et les villes de taille moyenne dont la population est comprise entre 150 000 et 15 millions d'habitants, telles que Kunming ou Quanzhou. « Les plus grandes villes sont déjà bien approvisionnées. C'est pourquoi nous pouvons compter sur le soutien des autorités lorsque nous investissons dans d'autres régions, explique-t-il. Notre capacité à proposer des produits adaptés, à garantir l'accès au meilleur traitement possible, ainsi qu'à créer et administrer des centres nous permet de sortir du lot. »

Centre de dialyse en Chine
Fresenius Medical Care compte ouvrir 100 cliniques de soins rénaux et centres de dialyse en Chine au cours des cinq prochaines années.

Une implantation progressive

La Chine connaît actuellement de profondes mutations. Le pays ouvre petit à petit le secteur de la santé aux entreprises étrangères. Au cours des deux dernières années, Fresenius Medical Care a remporté plusieurs victoires en Chine. La fin de l'année 2017 marque l'ouverture sous forme de coentreprise de la première clinique rénale spécialisée dans la gestion de maladies chroniques et l'hémodialyse. Peu après, Fresenius Medical Care annonce l'acquisition de son premier centre de dialyse indépendant à Quanzhou.

Il s'agit de la première d'une longue série, qui se poursuit avec l'acquisition en 2018 de deux participations de 70 % dans des hôpitaux de la province de Sichuan, ainsi que de plusieurs cliniques de soins rénaux et centres de dialyse. Nous disposons d'un solide réseau de plus de 20 sites. « Au cours des prochaines années, le gouvernement devrait approuver la création de cliniques de soins rénaux et de centres de dialyse supplémentaires, et nous nous sommes préparés à une telle évolution », fait remarquer Harry de Wit.

Fresenius Medical Care cherche également à approfondir ses travaux de recherche et à élargir ses activités de développement. Elle a d'ailleurs fondé en 2015 son propre centre de conception à Shanghai, dans l'optique de compléter les travaux de développement du site de production de Changshu, acquis par l'entreprise en 2007. Le centre travaille en étroite collaboration avec l'équipe de développement produit de Schweinfurt.

La stratégie de Fresenius Medical Care en Chine ne s'arrête cependant pas là et prévoit la création de nouveaux sites de production. À Pékin, une usine de fabrication de concentrés de dialyse a débuté la production en août 2018. À la fin de cette même année, Fresenius Medical Care a présenté en Inde son premier générateur de dialyse conçu spécialement pour répondre aux exigences des marchés émergents. L'entreprise envisage également de déployer en Chine cet appareil composé de matériaux particulièrement solides et moins coûteux à la production. « Nous cherchons à réduire les coûts de production afin d'être en mesure de proposer un traitement au plus de patients possible », précise Harry de Wit.

Patiente dialysée pendant le traitement
Entre le début de cette initiative et l'année 2018, Fresenius Medical Care a fourni des produits et des services à plus de 4 000 centres de dialyse et cliniques de soins rénaux en Chine.

Des attentes de plus en plus élevées en Chine, notamment en matière de soins

La fiabilité, la qualité ainsi que la capacité à mettre au point des solutions ciblées et des innovations produit axées sur les besoins sont essentielles pour parvenir à conquérir des marchés en pleine expansion tels que la Chine. Pour Harry de Wit, la Chine représentera d'ici peu la moitié du marché des produits vendus par Fresenius Medical Care.

« Après tout, le pays compte 1,4 milliard d'habitants et la classe moyenne ne cesse de croître. Il en va de même pour les attentes en matière de soins. » La Chine constitue déjà le deuxième plus grand marché de Fresenius Medical Care à travers le monde. « Les chiffres de vente devraient encore augmenter au cours des prochaines années », ajoute-t-il.

Pour Han Xiong, les produits de dialyse combinés à des services complémentaires contribuent déjà à améliorer sa qualité de vie. Elle a ainsi plus de temps pour discuter avec le personnel médical, notamment l'infirmière en chef Li Yufang, qui est devenue une personne très importante pour elle. « Je la connais personnellement, tout comme chaque membre de l'équipe du centre de dialyse d'Ürümqi. Ils prennent toujours le temps de répondre à mes questions ou même de bavarder un peu. C'est une chose que j'apprécie beaucoup en tant que patiente. »

Contenu associé
Archive des témoignages

Découvrez d'autres témoignages dans nos archives.